Rechercher

Vos enfants ont besoin de héros… VOUS



Il nous faut bien l’avouer, nous aimons trouver dans le regard de nos enfants cette petite touche d’admiration. Mais si ! Vous savez, quand notre petit enfant s’émerveille de notre technique au foot, quand ses yeux disent tellement de choses face à notre gâteau ou construction. On aime tant les entendre nous dire combien nous sommes beaux, forts et les meilleurs du monde entier et de ses environs.


Je me souviendrai toujours de la fois où je venais de participer à une course pour collecter des fonds pour notre association humanitaire. J’avais reçu au nom de l’association une petite coupe pour récompenser notre bonne collecte et un don incroyable pour le Noël des enfants. Bien sûr, en bon papa que je suis, je me suis empressé d’envoyer la photo aux filles. En réponse, j’ai eu droit à une vidéo où les deux plus grandes sautaient en hurlant « Papa il a gagné, papa il a gagné !!! ».


Comment vous dire… Je n’avais rien gagné mais cette admiration a tellement bombé mon torse que Batman et Superman en seraient morts de jalousie !!!

J’aimerais vous dire que nous avons raison d’avoir ce désir en nous. Je vous dirais même plus: Dieu désire que nous devenions des héros pour nos enfants. Je sais que juste en le disant j’éveille en vous des souvenirs de David contre Goliath, Moïse, Josué, Abraham, Gédéon, Daniel etc. Tous ces héros de la foi nous sont nommés dans Hébreux 11. Mais voyez-vous, celui qui retient particulièrement mon attention est un homme qui ne doit pas sa présence dans cette liste à des miracles accomplis, des conquêtes, des prédications puissantes, ou un leadership hors du commun. Non il fait partie de cette liste parce qu‘il a sauvé sa famille, il en est devenu le héros.


Comment? En construisant une arche…


La responsabilité de Noé n’était pas de faire la guerre à un monde corrompu, de s’attaquer physiquement aux géants ou même d’amener le déluge. Non, juste de construire une arche. On le sait, il lui a fallu de la foi pour faire un bateau sans être au bord de la mer et faire face aux très certaines critiques. Mais l’arche n’était pas seulement un bateau. C’était cet endroit où le déluge n’avait pas de place ni de pouvoir. La réalité à l’intérieur n’était pas la même, les influences non plus.


Pour devenir des héros, nous sommes appelés à construire cet environnement de foi, de miracle, de protection, de louange, d’obéissance, de reconnaissance, d’humilité, de grâce, de pureté, de fidélité, de pardon, d’amour, de possibilités, de rêves, d’épanouissement, de relations pour nos enfants.


J’aime imaginer les textes bibliques et me plonger dans l’histoire. Et là, il y a un détail qui change tout: la fenêtre demandée par Dieu pour l’arche. J’imagine Noé pendant le déluge… On a parfois une vision de l’arche un peu candide avec tous les animaux. Non ils ne jouaient pas aux cartes ensemble, ils avaient plutôt envie de se manger les uns les autres . Non seulement Noé devait les nourrir. Tous. Mais chaque jour, pour le bien de l’ensemble, Noé devait passer dans chaque enclos, nettoyer les excréments.


Aucun doute qu’au bout de plusieurs semaines, Noé a commencé à se poser des questions, se demander « mais pourquoi je fais tout ça ? »  Et alors qu’il arrivait à cette fameuse fenêtre, qu’il jetait tous les déchets, il voyait l’étendue d’eau et le déluge tomber et pouvait entendre « tu ne fais pas tout ça pour rien »


Je m’occupe depuis quelques années des enfants des quartiers avec toute une équipe. Chaque mois, nous sommes là pour eux. On peut parfois se demander si ce que nous faisons a un sens, une valeur. Jouer au foot, les encourager, prendre du temps avec et pour eux, leur apporter de la considération, de l’estime, de l’écoute, de l’amour, seulement 2h par mois, est-ce que ça vaut le coup finalement ?


Mais lorsqu’en faisant mes courses, je croise une jeune fille de 18 ans qui devait passer pro au basket quand on lui a découvert une maladie génétique. Elle me dit alors « je me suis souvenu de vous à Quartier Libre, j’ai repris espoir et j’ai commencé à chercher ce pour quoi Dieu m’avait voulu sur la terre. Depuis, je m’occupe des bébés, ma passion et j’essaie de faire comme vous ». Non, nous ne faisons pas tout ça pour rien…

Nous avons besoin dans notre quête de devenir des héros de garder cette fenêtre ouverte vers le ciel et les promesses de Dieu. Cette vision que non, nous ne faisons pas tout ça en vain. Vos efforts à bâtir l’arche, à semer la grâce, à développer des relations avec  vos enfants, à prier pour eux, à pardonner leurs erreurs, etc., vous ne faites pas tout ça pour rien.


Soyez encouragé et persévérez : ça vaut le coup, vous êtes sur le chemin des héros. Bientôt tu verras alors dans les yeux de ton enfant ce regard plein d’admiration. Ce regard dans lequel tu pourras lire ce qu’aujourd’hui tu lis pour Noé. Ce regard dans lequel tu entendras : ‘’tu es mon héros’’ .

© 2018 by Matthieu Perraud