Rechercher

Ne laisse pas le mauvais englober le bon



La semaine passée, je me remémorais une prédication que j’ai eu le privilège d’entendre lors d’une réunion de femmes à l’Eglise Momentum. Moi à une réunion de femmes ??? Eh oui, cela fait partie de mes privilèges de pasteur de la famille ;-).


Bref, alors que je rappelais à ma mémoire ce super moment, je me souvenais de cette pensée sur la vie de Joseph. Elle abordait une partie de son histoire d’une manière telle que je ne l’avais encore jamais vue sous cet angle. Cela a été pour moi une révélation et j’aimerais tout simplement te la transmettre.



En rapide résumé, Joseph se retrouve, après bien des péripéties, devant Pharaon pour lui donner une interprétation des songes qu’il a reçus. Personne dans tout le royaume n’en est capable et après des années à cultiver l’intégrité et la fidélité, Joseph tient la réputation d’être un homme fiable, sage, et capable de répondre à cette demande si singulière (Genèse 41).


Ces deux rêves qui, en fait, ne forment qu’un seul et même rêve, annoncent 7 années d’abondance suivies de 7 années de famine. Celles-ci s’annoncent tellement terribles qu’elles en feront oublier l’abondance des 7 années précédentes. Joseph, dans sa sagesse, donne alors ce conseil à Pharaon : fais des provisions pendant la période d’abondance afin de survivre à la disette.

En d’autres termes, et pour nous aujourd’hui, ne laisse pas le mauvais englober, engloutir, manger, faire oublier le bon !!!



Dans nos vies, quelque soit le domaine (familial, relationnel, professionnel, spirituel, etc.), il y a toujours, oui toujours, moyen de trouver du mauvais, des choses ou des points à améliorer, enlever, remplacer. Mais il y a toujours, oui toujours, moyen de trouver aussi du bon dans ces choses. Le défi que je te lance, tout autant qu’à moi : ne laisse pas le mauvais englober le bon.


Oui, il y a des soucis sur ton lieu de travail, dans ton foyer, avec tes enfants, dans ta santé mais je veux t’encourager à aussi voir le bon qui s’y trouve aussi : tu as du travail, un foyer, des enfants, la vie, etc. Non, je ne prône pas la méthode « je vais bien, tout va bien » mais je parle d’un principe spirituel.



Je finis avec un conseil pour toi, que je suis depuis plusieurs années et qui est porteur de fruits dans ma vie : pendant les périodes de vaches grasses, lorsque tout va bien, lorsqu’une journée se termine en ayant été plutôt bonne ou favorable ou constructive, prends le temps de faire des « réserves » avant de dormir. Remercie Dieu pour cela ET écris ces sujets de reconnaissance, les réponses aux prières ou les promesses reçues de Dieu sur ton smartphone ou dans un cahier. Crois-moi, cela aura la capacité de te faire traverser les « vaches maigres » et de ne pas laisser le mauvais englober le bon.


Psaume 92.2-3 « Il est bon … de proclamer, dès le point du jour, ton amour, et tout au long des nuits, ta fidélité »


© 2018 by Matthieu Perraud