Rechercher

Le ministère du Saint Esprit #2

Le ministère du Saint Esprit est étroitement lié à l’Eglise mais plus encore.


Quand Jésus annonce la venue du Saint Esprit à ses disciples, la mission n’est ni plus ni moins que celle d’être des témoins, et d’être des témoins dans leur quotidien et lieu de vie (Jérusalem) mais aussi jusqu’aux extrémités de la terre. 


On ne peut dissocier le ministère du Saint Esprit de la Mission.

Les deux vont ensemble. La Mission n’est pas l’appel de quelques uns, ni une affaire de spécialistes mais la raison pour laquelle le Saint Esprit nous est communiqué à chacun. Certes, la manière d’y répondre peut être différente mais c’est notre appel à tous, dès lors qu’on reçoit le Saint Esprit.

D’ailleurs, c’est extrêmement présent le jour de la Pentecôte. Le Saint Esprit descend et donne le lancement de l’Eglise. Mais en même temps que celle-ci démarre, la Mission est initiée également. « Comment ? », me direz-vous. Actes 2 nous parle des Juifs venus de partout pour la fête de la Pentecôte à Jérusalem. Or, là, parmi les 3000 qui se convertissent suite à la prédication de Pierre, plusieurs sont retournés chez eux, commençant ce travail de témoin et impulsant la Mission dans la vie de l’Eglise.


Ne vous êtes-vous jamais demandés comment l’apôtre Paul peut-il écrire aux chrétiens de Rome alors qu’à ce moment-là, il n’y a jamais mis les pieds pour y implanter une église ? La réponse est simple : des Juifs venus de Rome, présents le jour de la Pentecôte, ont simplement accompli leur mission de témoins propulsant ainsi par la même occasion l’Eglise dans son appel missionnaire. Oui, car le Saint Esprit et la Mission ne font qu’un…


Depuis que je suis tout petit, mon coeur bouillonne pour la Mission, et de manière encore plus intense pour certains pays et régions du monde.

Au début, je ne connaissais et envisageais qu’un seul moyen de répondre à cet appel. Depuis, j’ai compris qu’il y avait non seulement plusieurs manières d’y répondre et d’être missionnaire mais surtout que cela commençait en étant missionnaire à « Jérusalem » avant de l’être, ou de vouloir l’être, « aux extrémités de la terre ». 


Je ne suis pas devenu missionnaire lorsque je me suis rendu en Inde et au Bangladesh depuis 2018.

Non, je l’étais déjà en démarrant Quartier Libre il y a bientôt 10 ans sur Bordeaux mais aussi dans d’autres villes de France. Je l’étais encore plus tôt quand, sous l’action du Saint Esprit, je témoignais à mes amis de seconde, originaires du Pays Basque, du Nord, d’Espagne, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de Turquie, du Cameroun, du Sénégal, du Vietnam, du Laos et du Cambodge. 


Tu l’es dès lors que tu laisses pleinement s’exprimer dans ta vie le ministère du Saint Esprit et que tu le laisses t’utiliser pour être son témoin. Et si tu laissais le Saint Esprit agir dans ta vie ? Et si tu le laissais accomplir son ministère dans ton quotidien ?


Alors, prépare-toi à vivre de nouvelles choses et à être surpris par Dieu, à être bousculé dans tes conceptions, ou encore à être challengé jour après jour !!!!



© 2018 by Matthieu Perraud