Rechercher

La puissance des petits commencements dans le leadership



Dans le leadership et les différents projets que nous pouvons avoir, nous avons parfois tendance à voir les choses en grand. Et cela n’est pas mauvais. Toutefois, il nous faut avoir la bonne vision des choses. Comme nous aimons le dire et nous le rappeler à l’Eglise Momentum : «  Rêve grand, commence petit mais surtout, commence… ».





La Bible nous l’enseigne de diverses manières et à travers divers personnages. L’un de ceux qui le reflètent le plus, c’est Joseph. Sa vie incarne l’appel formulé des siècles plus tard par le prophète Zacharie (4.10) à ne pas mépriser le jour des faibles commencements.

Joseph va donc connaître la prospérité et voir réellement la main de Dieu sur sa vie. Dans un contexte hostile et contraire à la promesse, il va vivre la bénédiction. Car oui, cela est possible. Toutefois, il va aussi découvrir que la prospérité attire l’adversité…

La Bible nous dit que Joseph était beau et la femme de Potiphar va porter ses regards sur lui. A tel point qu’une histoire invraisemblable va prendre place (Genèse 39.7-20). Le leadership est toujours testé et là, Joseph va affronter le test de la pureté et de la fidélité. La femme de Potiphar va désirer qu’il couche avec elle mais celui-ci va refuser et fuir la tentation. Et cela, il va y parvenir parce que son cœur avait compris quelque chose de puissant pour nos vies :

il nous faut rechercher la faveur de Dieu dans les petites choses avant de la connaître dans les grandes.

Joseph aurait pu trouver tout un tas de raisons ou de prétextes pour justifier le fait de tomber face à la tentation : personne ne me voit, personne ne le saura, de toute manière si Dieu était avec moi il n’aurait pas permis que je vive tout ça, c’est la faute de mes frères, de mon père, etc. Mais au lieu de tout cela, Joseph va rechercher la faveur de Dieu dans les choses cachées : “Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je devant Dieu ?” (Genèse 39.9).


Dieu désire que vous puissiez développer la même attitude. Celle qui consiste à vous attacher à Sa faveur, que les circonstances soient favorables ou non, que vous soyez vu ou non. C’est le principe de la fidélité. Elle ne se vérifie pas et ne se prouve pas dans les grandes choses. Mais d’abord dans les petites.


Moïse a d’abord été berger du troupeau de son beau père avant d’être berger du peuple de Dieu. David a d’abord vaincu le lion et l’ours avant de terrasser le géant Goliath. Josué a d’abord été le serviteur de Moïse et l’espion qui explore Canaan avant d’en être le conquérant. Elisée a d’abord lavé les mains du prophète Elie avant d’être lui-même le prophète avec la double onction. Ruth s’est d’abord attachée à sa belle-mère avant d’être “attachée” à la lignée du Messie. Et la liste pourrait être encore bien longue.


Oui, Dieu désire que nous soyons fidèles dans les petites choses avant de nous en confier des grandes. Avant de recevoir les 3000€, que faisons-nous des 30€ que nous avons ? Avant de devenir le pasteur d’impact et d’influence, que faisons-nous pour investir dans l’ombre dans la vie d’une seule personne ?


Sur le chemin qui vous conduit à votre destinée, à l’accomplissement de votre rêve, votre fidélité va être éprouvée, votre pureté testée face à la tentation. Cela n’arrivera pas forcément au moment où vous vous y attendez le plus (Joseph était béni et prospérait) alors gardez ce cœur pur, veillez sur lui et demeurez fidèle dans les moindres petites choses…

© 2018 by Matthieu Perraud