Rechercher

GARDEZ LE CAP...



Vous connaissez la Bible et avez sans aucun doute déjà lu le merveilleux chapitre 11 de l’épître aux Hébreux et sa merveilleuse liste des héros de la foi. J’aime ces héros, pour leurs exploits bien sûr mais surtout pour leur humanité. Chacun pour leur part avait leur faille : meurtrier, fuyard, trompeur, etc. Comme j’aime à le dire, le miracle n’est pas dans le miracle. En effet, le miracle n’est pas tant dans les choses merveilleuses que Dieu a faites avec ces héros. Il réside dans le fait que Dieu a fait des choses extraordinaires avec des personnes ordinaires. 


L’un d’eux, Noé, est un héros que j’aime particulièrement car au beau milieu du déluge, il a sauvé sa famille confinée dans une arche.

Alors que nous sommes à plusieurs semaines de confinement, et qu’il en reste encore quelques unes…, ce désir de voir toute notre famille sortir vivante de cette crise est certainement le cri du coeur de chaque foyer. Trop de familles passent par le deuil dans ce moment si compliqué. Et je ne peux pas écrire cet article sans penser à elles. Vous êtes dans mes prières. 


Maintenant, je voudrais aussi aborder cette histoire sous un angle différent. En tant que papa, et j’entends déjà tous les parents dire : « Amen ! » tous en chœur, Noé est sans doute le héros auquel tous les parents veulent ressembler. Si, avouons-le : que toute la famille sorte saine et sauve de ce confinement… 


Quand nous lisons l’histoire de Noé et du déluge, nous avons bien souvent une version un peu trop candide de l’arche. On en est presque à imaginer le lion regarder la gazelle et le zèbre et leur chanter : « l’amour brille sous les étoiles »… En vrai, je pense que la réalité ressemblait davantage au lion qui regardait la gazelle et le zèbre et leur chanter plutôt : « une gazelle à droite, un zèbre à ma gauche, à tous bon appétit ! »… 


Laissez-moi vous dire que finalement, peu de choses changent. Dans cette période de confinement, la version candide prend cette allure :

  • Super, plein d’opportunités à saisir

  • Excellent, plus de temps pour être dans la présence de Dieu et lire la Bible

  • Génial, du temps pour me former

  • Trop bien, je vais pouvoir faire l’école à la maison

  • Quel bonheur, c’est l’occasion de passer plus de temps en famille

  • Etc. Etc.


Ça y est, ça vous parle ?


Sauf que la réalité du confinement, ce sont aussi des familles qui n’arrivent pas à gérer l’école, les relations et le travail en même temps et H24.

Ce sont aussi des parents ou étudiants qui ne savent pas de quoi demain sera fait. Ce sont aussi des enfants déboussolés car privés de quelque chose d’essentiel à leur construction : les relations. Ce sont aussi des personnes seules faisant face aux addictions et/ou aux voix du passé. Ce sont aussi des couples qui doivent repousser le plus beau projet de leur vie, voire renoncer au mariage comme ils l’avaient souhaité. 


Oui, tout comme l’arche, la vraie version peut être différente selon les foyers. Alors, si vous êtes l’un d’eux, je veux vous encourager. Tout d’abord, avec Psaume 29.10 : « L’Eternel était sur son trône pendant le déluge », et notre Dieu est toujours sur son trône pendant ce confinement


Enfin, dans l’arche, il y avait un « petit » quelque chose prévu par Dieu pour ramener Noé à l’essentiel : la fenêtre. Cette fenêtre que Noé devait sans doute utiliser quotidiennement pour retirer les excréments des animaux (eh oui, c’était ça aussi la réalité de l’arche). Cette fenêtre qui lui rappelait qu’en dehors de l’arche, Dieu accomplissait sa promesse. Alors, pendant ce confinement et ces temps si particuliers, je veux vous encourager à trouver votre fenêtre et à fixer vos regards, à garder le cap sur les promesses divines à votre égard. 


Et si pour une fois, ce n’était pas moi qui apportais la conclusion à cet article, mais vous ? Comment ? En écrivant une des promesses de Dieu pour vous, en commentaire ou en story, dans votre journal intime, puis en priant pour garder le cap vers la promesse, qui est oui et amen en Jésus ;-). 



© 2018 by Matthieu Perraud